• Passionate Minds

L'influence de la Covid-19 sur ma transition du secondaire à l'Université

Écrit par Viviane, élève de première année à l’Université d’Ottawa

Édité par Léa Montminy-Bergeron


Vous souvenez-vous du bon vieux temps, lorsque vous étiez plus jeune et que vous alliez au supermarché avec votre mère, heureux et insouciant? Puis tout à coup, en un clin d'œil, vous perdiez le toucher de sa main? Vous souvenez-vous de ce sentiment inconfortable? Celui où vous vous sentiez perdu et effrayé? Vous souvenez-vous du sentiment d’être piégé, alors ces quatre larges murs commençaient lentement à se refermer sur vous? Eh bien, ce sentiment illustre bien la réalité que ressentent de nombreux étudiants faisant la transition du secondaire à l'université. La Covid-19 a eu de nombreuses impacts sur notre passage d’une école à l’autre. Dans ce blog, je vous présenterai plusieurs aspects que m’apporte ma nouvelle vie universitaire, dont le stress face à ce gros changement ainsi que celui lié au financement de mes études.


Pour commencer, il y a un labyrinthe de choses à comprendre lorsque ca vient à choisir nos cours pour soit l’université ou le collège. On parle ici des cours à suivre, de nouvelles amitiés, de nouveaux endroits, etc. Ça prend énormément d'énergie pour tenter de donner un sens à ce nouvel environnement. On se sent stressé d’essayer du mieux que l’on peut de s’ajuster, puis on croit fermement que notre avenir dépend de notre réussite. J'ai eu des doutes à ce sujet tout au long du mois de mai jusqu’au mois d’août. Je me suis demandée si j'avais fait le bon choix. Ai-je choisi la bonne direction? Comment en étais-je sûr? Sachant que je ne viens pas de la famille la plus riche, j'ai eu mes soucis. En novembre dernier, quand nous avons dû choisir notre parcours postsecondaire, j'ai presque choisi d'aller au collège plutôt qu'à l'université parce que c'était moins cher. Mais, j'ai choisi le cheminement universitaire car le monde du travail dans lequel je désire aller m'impose l'université. À l’aube de commencer ma première année universitaire dans un peu moins de 3 semaines, je m'inquiète de ne pas savoir comment je vais arriver à un budget qui me permettra non seulement de financer mes livres, ma nourriture, mais aussi mes frais de scolarité.


En conclusion, bien que la Covid-19 ait apportée beaucoup de choses positives dans ma vie, ce virus a mis énormément de stress sur mes épaules. La vie n'était-elle pas plus simple à l'époque quand nos seuls soucis étaient si nous étions dans la même classe que notre meilleur ami?


We strive to provide free, quality education services, mentorship, and articles to aid students Ontario-wide. 

Join our mailing list to keep up to date with us!

  • Facebook
  • LinkedIn
  • Instagram

For more information, contact us at passionateminds2020@gmail.com